AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


L'université Fur'Sider réunit tous les types de personnages allant de furry, hybrides à humains.
 

Partagez | 
 

 Shirin L. Kmahil, professeur de Sport [Terminée ♫]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shirin L. Kmahil

avatar

Emploi/loisirs : Professeur de sport
Messages : 13

Carte Identité
Branche: Sport
Hobbys:

MessageSujet: Shirin L. Kmahil, professeur de Sport [Terminée ♫]   Dim 11 Sep - 21:37



 

 
 

 
♫ Shirin Laksha Kmahil ♫

 
« Quand ton travail et tes paroles font du bien à toi-même et à autrui, là est le bonheur »

 
Informations de bases • Je me nomme Shirin  Laksha Kmahil et j'ai 28 ans. Je suis une centaure et j'enseigne le sport. Je suis pour l'amour universel et mes principales qualités et défauts sont la gentillesse, la générosité, l'empathie, la sagesse, la naïveté, la claustrophobie, le perfectionnisme.

  Et derrière l'écran • Tu peux m’appeler Nana. J'ai XX ans et j'écris depuis de longues années. J'aime toujours le chocolat chaud et je déteste toujours les araignées.. Je suis un double-compte et je trouve que c'est trop classe !.
Le code pour pouvoir être validé est


  Caractère & Physique • En 10 lignes minimum
 
Mentalement, je suis une personne simple, qui n'aime ni les chichis, ni les fioritures. Je sais me contenter de ce que j'ai sans jamais chercher à envier les autres. Je pars du principe que nous sommes tous différents mais que nous nous complétons, nous formons un "tout". Je suis donc une grande partisane de la paix universelle et de l'amour sans frontières. Je fais partie de celles qui préfèrent apporter bonheur et joie plutôt que tristesse et désespoir. Je n'aime ni être triste, ni voir quelqu'un l'être, et je n'hésite pas à faire mon possible pour aider ceux qui m'entourent. Ajoutez à cela ma grande sagesse, mon empathie, et mon envie d'apporter un plus dans la vie des autres et vous aurez un idée de comment cela se passe dans ma tête.

D'un naturel énergique, je sais canaliser mes envies et mes émotions dans un contrôle de moi exemplaire. Il n'est pas rare que je me laisse aller et me montre extravertie, devenant alors moins attentive et quelque peu plus innocente, ce qui n'est pas sans provoquer des incidents. Une parole déplacée, ou un mouvement erratique, et me voila revenue sur Terre, embêtée. Je reconnais toujours mes erreurs, et me remets toujours en question car je pars du principe que rien n'est jamais acquis, car tout est appelé à changer. Je préfère d'ailleurs la discussion et la tendresse plutôt que les conflits et la violence, que j'ai en horreur.

Physiquement, je suis une centaure. Ou comme le disait les professeurs de l'université de mon pays, une hippocentaure Shire. En effet, la partie basse de mon corps, à partir de mon bas-ventre, est typiquement chevaline, avec son encombrement et sa masse respectives. Ma peau humaine est blanche, et le reste de mon organisme est couvert d'un pelage blanc-gris très clair. En dehors de cette particularité physique notoire, je possède également de nombreux tatouages rouges aux motifs tribaux sur mon buste, vestiges d'un passé lointain que l'on pourrait qualifier de moins civilisé. Ma chevelure est brune et longue, et je l'attache souvent pour palier à toute gêne en pleine gymnastique. Mes yeux sont de couleurs ambre et je possède des oreilles pointues. Mes tenues vestimentaires sont le plus souvent des shorts spécialement adaptés pour ma physionomie lorsque j'enseigne ou des maillots de sport, ainsi que des robes aux couleurs chatoyantes quand je ne travaille pas. J'aime me mettre en valeur car il est toujours plus plaisant pour les gens de voir une personne vigoureuse aux mille couleurs qu'une personne terne et triste. Je le fais avant tout pour les autres.


  Histoire • En 15 lignes minimum
 
Bonjour, je m'appelle Shirin et je serais votre enseignante de sport ! Vous devez trouver ma personne atypique, avec tous ces tatouages étranges et ma personnalité extravertie, sans doute devrais-je vous expliquer d'où je viens ? Je suis née dans une région très pauvre d'un petit pays Oriental, d'une famille nomade qui vivait encore très, très traditionnellement, pour ne pas dire en totale autarcie, loin de la ville, et de tout ce qui ressemblait à la civilisation. Si le pays lui-même était très conservateur de ses traditions, ma famille elle était considérée comme véritablement extrémiste ! Je me suis rendu compte très tôt de ce qui n'allait pas, surtout lorsque mes parents ou mes frères et sœurs entraient en conflit avec des étrangers ou en tout cas, des personnes extérieures, comme ils les appelaient.

J'étais plongée dans une culture bouillonnante de couleurs, de spectacle et de sons, et j'aimais beaucoup découvrir tout ce qui faisait le charme et la richesse de notre petit monde à nous. Mais mal gré tout, je demeurais attirée comme un papillon par la lumière du monde lointain qui se dessinait par des immeubles ou des traînées lointaines dans le ciel bleu et chaud. La forte culture de ma famille était une chose incroyable, une explosion de sens et de saveurs sans fin, et même si celle au loin était vide et creuse, terne et sale, j'avais envie d'y aller et d'exporter toute la beauté de ce que nous avions. Il aurait été égoïste pour nous de tout garder et de ne rien offrir aux autres, si nous avions vraiment des Dieux, que nous persistions à vénérer depuis la nuit des temps, ils devaient vraiment être furieux après nous !

Mais je comprenais rapidement mon erreur au fil de ma croissance. Les deux côtés ne voulaient rien l'un de l'autre, ils ne cherchaient même plus à communiquer, sauf par la violence, qu'elle soit juridique ou policière. Je ne supportais cela en aucun cas, et je savais déjà qu'une soit adulte, je ferais de mon mieux pour réconcilier les deux camps pour que plus personne ne fasse de mal à l'autre. Mais mes parents acceptaient mal mes idées novatrices, anti-conservatrices, ils n’appréciaient pas que je tente de me lier au monde à ces individus si peu méritants qui ne cessaient de les harceler sous motif de profits ou de bénéfices. Je leur expliquais qu'en continuant ainsi tout le clan finirait par avoir de graves problèmes et qu'il fallait chercher le contact, le dialogue, la communication. C'est ce qui provoqua la scission de la famille, d'un côté ceux qui voulaient continuer à vivre dans la nature loin de tout, et de l'autre, celui qui voulait s’accommoder de la civilisation tout en leur apportant des traditions oubliées.

Certains appellent cela encore un combat aujourd'hui, mais à mes yeux cela ressemblait plus à un chant partagé avec eux qu'à une bataille, synonyme de sang et de gloire. Il n'y avait ni sang à verser et ni gloire à gagner ici, juste la reconnaissance d'un peuple et de leurs terres ancestrales. J'étais devenue une militante, une engagée au service d'un groupe de personnes qui ne voulait pas de mon aide, c'était un peu ironique, dans un sens. Nos actions nous menèrent dans une lumière médiatique inattendue, presque éblouissante, à tel point que le gouvernement fut obligé de faire un pas en direction du dialogue, trop longtemps rompu. Je vivais alors un rêve, persuadée que tout était désormais possible, sans me rendre vraiment compte alors que nous nous étions sans doute réjouis trop tôt.

Tout d'abord, on nous demanda d'aller à l'école, et à seize ans, avec si peu de notions élémentaires en tête, c'était un vrai calvaire. Ensuite, il fallait s'habituer à la vie moderne et à ses difficultés, mais aussi à la curiosité journalière des reporters et des autres agences de presse. Heureusement je me découvrais une ténacité imparable, une motivation à nul autre pareil qui me permettait de tenir et d'avancer, car après tout, sans instruction ni possibilité de communication, comment pouvais-je représenter les gens que j'aimais efficacement et honnêtement ? Le prix de mes efforts et de mon travail finit alors par me tomber entre les mains, en la forme d'un diplôme dans l'enseignement. Mon but ? Je voulais montrer à tout le monde que même une personne donnée perdante et partie de rien pouvait faire de ses rêves une réalité en travaillant avec acharnement et passion.

S'il était naturel d'exceller dans un domaine à cause d'une particularité physique, je m'étais démarquée d'une manière légèrement différente. A l'époque, j'étais loin de me douter que lier la gymnastique et les danses traditionnelles ancestrales pouvaient causer un engouement majeur pour la discipline. Je dansais avec grâce et souplesse depuis mon plus jeune âge dans un environnement chatoyant, alors quoi de plus naturel pour moi que de reproduire ces gestes dans une cohérence artistique et dans un effort sportif ? Mes exploits m'avait menée en finale du tournoi national de la discipline, devant une audience ébahie, et rien que le fait d'avoir émerveillé autant de personne me comblait de joie.

Désormais, j'étais persuadée que là était mon but dans la vie, celui de partager ma passion et de toucher autant de personne que possible. Celui d'inspirer, de faire rêver, de transmettre des envies, des savoirs, des sensations ! Et dans l'avion qui me menait à ma nouvelle vie, je pensais déjà à tout ce que j'allais pouvoir faire avec ces jeunes gens pleins de rêves, pleins d'avenir...


  © Halloween
 

 


Dernière édition par Shirin L. Kmahil le Mar 13 Sep - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren Lockser
Membre d'Or
Membre d'Or
avatar

Emploi/loisirs : Chaton du Loup
Localisation : Dans les bras de mon loup
Messages : 310

Carte Identité
Branche: Musique
Hobbys:

MessageSujet: Re: Shirin L. Kmahil, professeur de Sport [Terminée ♫]   Mar 13 Sep - 10:29

Bienvenue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessie Miller
Admin
avatar

Emploi/loisirs : Directrice de l'Université
Localisation : Dans son bureau
Messages : 175
Votre age : 29

Carte Identité
Branche: Direction
Hobbys:

MessageSujet: Re: Shirin L. Kmahil, professeur de Sport [Terminée ♫]   Mer 14 Sep - 9:57

Re-bienvenue
Fiche complète et code correct
Validée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fursider.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shirin L. Kmahil, professeur de Sport [Terminée ♫]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shirin L. Kmahil, professeur de Sport [Terminée ♫]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sylvius Wonderwood, Professeur d'Astronomie. [Terminé]
» Frank Herr - Professeur d'Alchimie [Terminé]
» Quel sport faite vous?
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Professeur Binns

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
University Fur'Sider :: Avant Propos :: Votre Personnage :: Les Fiches-
Sauter vers: